5 remèdes contre les douleurs cervicales (dont certains que vous n’aviez probablement pas envisagés)

Remèdes contre les douleurs cervicales | Justbob

Publié le: 25/01/2024

La cervicalgie entraîne des problèmes de mobilité et peut diminuer la qualité de vie, mais il est possible de trouver un soulagement à la douleur : pour trouver une solution, consultez un spécialiste

Une douleur aiguë, parfois si intense qu’elle empêche tout mouvement : la cervicalgie est un problème très répandu. Dans cet article, nous allons examiner 5 remèdes pour soulager efficacement les douleurs cervicales, sans préjudice de la nécessité de consulter un médecin pour en comprendre la cause et la résoudre à la racine (lorsque c’est possible).

Nous explorerons non seulement les remèdes traditionnels et les thérapies médicamenteuses disponibles pour soulager les douleurs cervicales, mais nous parlerons également de la prévention et des remèdes alternatifs, y compris une substance naturelle qui, selon la recherche médicale, semble de plus en plus prometteuse en raison de ses avantages : le CBD.

Lire aussi: Qu’est-ce qu’un curing haschisch chaud froid ?

Douleurs cervicales : quelles en sont les causes ?

La cervicalgie est l’un des troubles musculo-squelettiques les plus courants. Elle se caractérise par une douleur à l’arrière du cou. Il s’agit d’une affection qui non seulement limite la mobilité et affecte la qualité de la vie quotidienne, mais qui peut également constituer un signal d’alarme pour des affections plus graves.

La cervicalgie peut se présenter sous différentes formes et intensités. Certains patients décrivent une douleur constante, tandis que d’autres ressentent une douleur dont l’intensité varie et qui peut irradier vers d’autres parties du corps, telles que les épaules, les bras et même la tête. Outre la douleur, des symptômes tels que des maux de tête, des vertiges ou des picotements peuvent être présents.

La genèse du trouble peut être multifactorielle et découler d’une mauvaise posture, d’un mode de vie sédentaire, du stress ou, dans certains cas, être le symptôme de pathologies plus complexes telles qu’une hernie discale ou de l’arthrite.

L’une des principales causes de douleurs cervicales est, comme nous l’avons mentionné, une mauvaise posture, en particulier dans les situations de sédentarité prolongée telles que le travail sur ordinateur ou la conduite automobile pendant de longues périodes. L’utilisation excessive d’appareils électroniques, en particulier les smartphones et les tablettes, peut entraîner un état connu sous le nom de “text neck”, où la position du cou penché en avant pendant une longue période provoque des tensions et des douleurs.

Le vieillissement et l’usure naturelle peuvent déclencher des cervicalgies, en particulier dans les cas d’arthrite cervicale, où l’usure du temps peut entraîner une dégénérescence des vertèbres cervicales et des articulations. La malocclusion dentaire peut également être un facteur déclenchant.

Les blessures, comme celles subies lors d’activités sportives ou d’accidents de voiture, peuvent également causer des traumatismes directs au niveau du cou, tout comme certaines affections médicales (hernies discales cervicales, sténose rachidienne, troubles musculaires, etc.)

Le stress et les tensions émotionnelles sont souvent sous-estimés en tant que causes possibles de douleurs cervicales. Le stress, en particulier, peut entraîner une contraction involontaire des muscles du cou, générant une tension et une douleur chroniques.

Garçon souffrant de douleurs cervicales | Justbob

5 remèdes pour lutter contre les douleurs cervicales

Médicaments spécifiques

Pour traiter les cervicalgies, l’utilisation de médicaments spécifiques peut apporter un soulagement immédiat et aider à contrôler les symptômes les plus gênants. Le traitement médicamenteux de la cervicalgie repose principalement sur l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et de myorelaxants, deux catégories qui agissent sur des aspects différents de la douleur.

Les AINS, tels que l’Ibuprofène, le Naproxène, le Diclofénac et l’Acide Acétylsalicylique, sont largement prescrits pour leurs propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Ces médicaments agissent directement sur l’inflammation, une cause fréquente de cervicalgie, et offrent un soulagement significatif de l’inconfort, mais il ne faut pas négliger les contre-indications et les effets secondaires possibles associés à leur utilisation prolongée, tels que les problèmes gastro-intestinaux ou cardiovasculaires.

Outre les AINS, les relaxants musculaires tels que le diazépam sont utilisés dans le traitement de la cervicalgie, en particulier dans les cas où la tension musculaire est un facteur prédominant. Ces médicaments agissent en relâchant les muscles contractés et tendus, réduisant ainsi la douleur et améliorant la mobilité. Ce type de médicament ne doit être utilisé que sous contrôle médical : le risque de développer une dépendance est élevé et l’utilisation doit faire l’objet d’une surveillance constante.

Ainsi, l’utilisation de médicaments peut apporter un soulagement rapide des symptômes de la cervicalgie, mais ils doivent être utilisés dans le cadre d’un plan de traitement plus large comprenant des thérapies physiques et des modifications du mode de vie. Le choix du médicament le plus adapté doit toujours être personnalisé en fonction des besoins spécifiques du patient et sous la direction d’un médecin qualifié, un spécialiste capable d’identifier avec précision les causes de la douleur cervicale.

Alternatives aux médicaments : crèmes, pommades, sels d’Epson

Outre les traitements médicamenteux et les thérapies physiques, il existe plusieurs alternatives qui peuvent apporter un soulagement et un soutien dans la prise en charge de cette pathologie. Ces remèdes, qui relèvent souvent de pratiques holistiques, peuvent être intégrés dans un plan de traitement personnalisé.

L’un des remèdes alternatifs les plus populaires est l’utilisation de crèmes et d’onguents à base d’arnica, une plante connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Les crèmes à l’arnica, souvent enrichies d’autres ingrédients tels que le camphre ou l’huile de romarin, peuvent être appliquées localement pour réduire la douleur et l’inflammation musculaire.

Une autre approche alternative consiste à prendre des bains de sels d’Epsom. Riches en sulfate de magnésium, ils aident à détendre les muscles tendus et peuvent contribuer à réduire le stress et la tension musculaire qui accompagnent souvent les douleurs cervicales. Avant de les utiliser, il convient toutefois de prendre en compte les éventuelles contre-indications liées à la santé cardiovasculaire.

Le vinaigre de cidre de pomme est un autre remède traditionnel souvent cité pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Il peut être utilisé en externe sous forme de compresse ou ajouté à l’eau du bain pour un effet relaxant général.

Pratiquer le yoga et l’exercice

Il est tout aussi important de faire régulièrement de l’exercice, en particulier pour renforcer les muscles du cou et des épaules, car cela peut prévenir les douleurs cervicales. Les exercices d’étirement et de renforcement améliorent la flexibilité, réduisent la tension et augmentent la force des muscles du cou ; là encore, il est conseillé de demander à un professionnel de vous aider à faire les exercices correctement.

Parfois, les douleurs cervicales peuvent être causées par le stress. Les techniques de relaxation telles que la méditation, le yoga ou les exercices de respiration peuvent aider à réduire la tension musculaire associée au stress psychologique. Ces pratiques sont recommandées non seulement pour leur effet relaxant sur les muscles du cou et des épaules, mais aussi pour leur impact positif sur la tension mentale, facteurs qui peuvent aggraver la cervicalgie.

Avant d’utiliser l’un de ces produits ou de commencer une pratique de yoga, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé pour s’assurer qu’ils sont appropriés et sans danger pour votre état de santé.

La prévention

La prévention de la cervicalgie ne se limite pas au traitement des symptômes. L’adoption d’un mode de vie tenant compte de certaines précautions peut réduire le risque de développer des douleurs cervicales.

Un élément clé de la prévention est, comme nous l’avons déjà mentionné, de prendre soin de sa posture. Une mauvaise posture, en particulier au bureau ou au volant, peut provoquer des tensions et un stress au niveau des muscles du cou. En gardant le dos droit, les épaules détendues et l’ordinateur à hauteur des yeux, on élimine le risque de déplier le cou de manière non naturelle. L’utilisation d’une chaise ergonomique qui soutient la courbure naturelle de la colonne vertébrale peut s’avérer très utile.

Le choix de l’oreiller pour dormir la nuit est un aspect qu’il ne faut pas sous-estimer. Un oreiller orthopédique aide à maintenir le cou dans une position neutre et peut prévenir les tensions musculaires.

Enfin, il est déconseillé de porter des charges lourdes pendant la phase aiguë, ainsi que d’utiliser le téléphone en le tenant entre l’épaule et l’oreille, comportement qui peut provoquer un déséquilibre musculaire et augmenter le risque de douleurs cervicales.

Une approche holistique comprenant une posture correcte, l’ergonomie, l’exercice, la gestion du stress et le choix minutieux des oreillers et des chaises peut s’avérer efficace pour prévenir les douleurs cervicales. N’oubliez pas, cependant, qu’il est toujours préférable de consulter un ou plusieurs professionnels en cas de changement important du mode de vie ou de problèmes spécifiques.

Flacon d'huile de cbd | Justbob

Le CBD pour lutter contre la douleur

L’utilisation du CBD (cannabidiol) pour lutter contre les douleurs cervicales chroniques suscite de plus en plus d’intérêt en raison de ses avantages potentiels dans la gestion de la douleur. Plusieurs études, dont celle-ci publiée dans Pub Med, examinent les applications possibles pour lutter contre la cervicalgie.

Plus précisément, le CBD, un composé non psychoactif présent dans le cannabis légal, peut interagir avec le système endocannabinoïde de l’organisme, régulant les signaux de la douleur et réduisant l’inflammation.

Ces propriétés peuvent soulager les douleurs cervicales chroniques, souvent associées à la tension musculaire, au surmenage, aux blessures ou à des affections telles que la polyarthrite rhumatoïde et la spondylose. Dans les pays où cela est possible, l’utilisation de produits topiques à base de cannabidiol, tels que l’huile de CBD, les baumes ou les crèmes, est assez répandue en raison de leur capacité à soulager la raideur et la douleur sans effets psychoactifs. Il convient de noter que la consommation de CBD est interdite dans de nombreux pays, mais des exceptions sont parfois faites pour des préparations pharmaceutiques approuvées par les autorités, sur prescription médicale et limitées à des pathologies spécifiques.

Cervicalgie : quand consulter un médecin ?

Consulter un médecin pour une cervicalgie n’est pas une option, mais c’est essentiel pour traiter correctement le problème et prévenir d’éventuelles complications.

Tout d’abord, il est conseillé de consulter un médecin si la cervicalgie est persistante, c’est-à-dire si elle dure plus d’une semaine. Une douleur qui ne disparaît pas avec le repos ou l’utilisation de remèdes, comme ceux présentés ici, peut être le signe d’un problème sous-jacent plus grave.

Une autre source d’inquiétude est la douleur cervicale qui s’aggrave rapidement ou s’accompagne de symptômes tels qu’une faiblesse dans les bras ou les jambes, des difficultés à marcher, une perte de contrôle de la vessie ou des intestins, ou encore des engourdissements et des picotements. Il peut s’agir de signes d’affections neurologiques nécessitant une attention immédiate.

Si la cervicalgie résulte d’un traumatisme, tel qu’un accident de voiture ou une chute, une évaluation médicale permettra d’exclure les fractures ou autres blessures graves.

De même, une cervicalgie accompagnée de fièvre, de maux de tête, d’une raideur de la nuque ou d’une sensibilité à la lumière peut être le symptôme d’une infection ou d’une affection inflammatoire, telle qu’une méningite, et doit être évaluée immédiatement.

Enfin, si la douleur interfère avec les activités quotidiennes, telles que le sommeil, le travail ou la conduite, un avis médical est crucial pour évaluer la gravité du problème et discuter des options de traitement les plus efficaces.

Bien que de nombreux cas de douleurs cervicales puissent être traités avec des remèdes maison et des changements de mode de vie, une consultation médicale est toujours essentielle, en particulier si les symptômes sont persistants, graves ou accompagnés de signes d’alerte. Une approche précoce peut aider à résoudre ou à atténuer le problème, au bénéfice de la santé et du bien-être général du patient.

Lire aussi: CBD au volant : 2023 en France

En conclusion

Les douleurs cervicales nécessitent une approche immédiate qui prend en compte à la fois les causes et les différentes méthodes de traitement. Il est essentiel de comprendre les origines de la douleur, qui peuvent aller d’une mauvaise posture à des conditions médicales plus complexes, pour adopter les stratégies de traitement et de prévention les plus efficaces.

Nous avons examiné cinq remèdes utiles pour lutter contre ce mal gênant, allant de la pharmacologie aux remèdes naturels, en passant par des thérapies alternatives telles que la méditation et l’utilisation de crèmes à l’arnica, sans oublier les produits à base de cannabidiol (lorsque l’utilisation est possible). Le choix du traitement le plus approprié doit toujours être personnalisé et basé sur les besoins individuels, sous la direction d’un spécialiste.

La prévention joue un rôle clé dans la gestion des douleurs cervicales. L’adoption d’une posture correcte, l’exercice régulier et la gestion du stress sont autant de facteurs essentiels pour réduire le risque d’apparition ou d’aggravation des cervicalgies.

En présence de symptômes persistants ou graves, il est préférable de consulter un médecin spécialisé. Une approche précoce permet de prévenir les complications futures et de réduire la persistance des douleurs cervicales.

Takeaways

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les relaxants musculaires sont des options courantes pour traiter les douleurs cervicales. Toutefois, ils doivent être utilisés avec prudence et sous surveillance médicale en raison des effets secondaires et des contre-indications potentiels.
  • Les crèmes à l’arnica, les bains de sel d’Epsom et l’utilisation de vinaigre de cidre de pomme peuvent soulager les douleurs cervicales en tant qu’options complémentaires aux traitements pharmacologiques.
  • L’exercice physique régulier, en particulier les exercices qui renforcent les muscles du cou et des épaules, ainsi que des pratiques telles que le yoga et la méditation, peuvent contribuer à améliorer la flexibilité, à réduire la tension musculaire et à gérer le stress, aidant ainsi à prévenir les douleurs cervicales.
  • Le maintien d’une bonne posture, l’utilisation d’oreillers orthopédiques pendant le sommeil et le fait d’éviter de soulever des charges lourdes sont des mesures préventives importantes pour réduire le risque de développer des douleurs cervicales.
  • Le cannabidiol (CBD) apparaît comme un traitement possible des cervicalgies chroniques. Des études indiquent que le CBD peut contribuer à réduire l’inflammation et la douleur associées à la tension musculaire, mais son utilisation est limitée aux pays où il est légal et doit être discutée avec un médecin.

FAQ


Quelles sont les causes de la cervicalgie ?

Les douleurs cervicales peuvent être causées par plusieurs facteurs, notamment une mauvaise posture, un mode de vie sédentaire, le stress, une hernie discale, l’arthrite, le vieillissement, les blessures et les tensions émotionnelles.

Quels sont les remèdes pour traiter la cervicalgie ?

Il existe plusieurs remèdes pour traiter les cervicalgies, notamment des médicaments spécifiques, des remèdes alternatifs tels que des crèmes et des pommades, de l’exercice et de la prévention grâce à une bonne posture et à une bonne gestion du stress.

Le CBD peut-il aider à traiter les cervicalgies ?

L’utilisation du CBD (cannabidiol) dans le traitement des cervicalgies suscite de plus en plus d’intérêt en raison de ses avantages potentiels dans la gestion des douleurs chroniques. Cependant, il est important de noter que l’utilisation du CBD peut être réglementée et interdite dans certains pays. Il est recommandé de consulter un médecin avant d’utiliser le CBD pour traiter les douleurs cervicales.