Le changement des règles sur le CBD : Hong Kong et la décision sur le cannabidiol

Hong Kong : Malgré les lois strictes, le premier café CBD est ouvert

Changé le: 01/07/2024

CBD PRODUCTS : DEPUIS 1ER FÉVRIER 2023 À HONG KONG LE CBD PEUT VOUS MENER EN PRISON CAR SA CONSOMMATION ET POSSESSION SONT DEVENUES ILLÉGALES

Le 1er février 2023 signe une date très important pour Hong Kong, la région autonome de Chine, car après deux ans, le CBD, une substance présente dans le cannabis et le haschisch, devient illégale.

À travers l’entrée en vigueur de cette loi, le transport de CBD pour la vente, y compris l’importation et l’exportation (sujettes à des contrôles avec des rayons X), mais également la possession et la consommation de CBD, sont activités illégales.

A partir de ce jour, le cannabidiol va être considéré comme une drogue dangereuse pour la santé publique, en soumissent les produits à base de CBD tels que les huiles et fleurs aux limitations prévues par la «Dangerous Drugs Ordinance».

Ceux qui ne souhaitent pas de renoncer aux produits à base de CBD vont être sujets à des peines sévères et d’énormes amendes qui regardent les stupéfiants telles que l’héroïne.

Cette décision se traduit par le fait que le Hong Kong a appliqué une tolérance zéro sur usage de cette substance, en contestant la détention et la consommation activités passibles de sept ans de prison et d’amendes qui atteint les chiffres d’un million de dollars hongkongais.

Cannabis CBD

Les drogues à Hong Kong

Le cannabis à Hong Kong est illégal sous plusieurs angles, et fait l’objet de jugements de ceux qui possèdent, transportent, vendent ou exploitent les terres.

Selon les lois encore en vigueur, la marijuana est considérée comme une drogue dangereuse, que l’on appelle généralement «dure», comme la cocaïne ou héroïne.

Malheureusement, il s’inscrit dans la même évaluation, car le cannabis en raison de la présence de THC, libère également des effets psychotropes sur les consommateurs.

Il est clair, bien sûr, qu’il est inconcevable de comparer les dommages causés par la consommation d’autres substances avec l’ingestion de tétrahydrocannabinol.

L’objectif du gouvernement de Hong Kong est de mettre en œuvre une politique conservatrice et restrictive en ce qui concerne le cannabis, étant donné que le pays est devenu, à une époque pas trop lointaine, le point le plus important du trafic de drogue y compris le cannabis entre le territoire chinoise et le reste du monde.

Lire aussi : Un plan parfait pour une soirée en trois mots : série, cannabis, Netflix 

Rue de Hong Kong

Histoire du CBD à Hong Kong

Malgré la nouvelle législation qui place le cannabidiol dans la même catégorie que les drogues en impliquant une peine de prison pour sa possession, consommation et commerce, la situation du CBD à Hong Kong se présentait de manière différence jusqu’à il y a quelques mois.

Le premier café CBD à Hong Kong

Avec la demande sans cesse croissante, les autorités hongkongaises ont autorisé le CBD en 2020, ce qui a suscité un grand intérêt parmi de nombreuses personnes, raison pour laquelle l’ouverture du premier café CBD de Hong Kong a signé la fin de Hong Kong conservatrice.

Il est intéressant de savoir comment la consommation de CBD à Hong Kong a fortement augmenté grâce aux groupes de yoga et à la relaxation psychophysique.

En effet, ce café qui offrait en vente plusieurs produits à base de CBD, y compris l’huile de CBD pour un usage personnel, les beurres, les crémes au CBD et d’autres produits destinés aux animaux tels que l’huile de CBD pour animaux.

Changement inattendu de la loi hongkongaise

La raison pour la décision d’interdire la vente du CBD se traduit par une difficulté, signalée par le gouvernement, de distinguer le CBD pur du THC, ce qui entrainerait la possibilité d’une contamination au cours du processus de production.

Les responsables ont également mis en évidence la façon dont le CBD peut être transformé en THC lors de la production de delta-8 THC ou d’autres cannabinoïdes mineurs.

Retrait du marché des articles CBD: Hong Kong met au ban le CBD

Les habitants de Hong Kong ont eu trois mois à partir du 27 octobre 2023 pour se débarrasser des produits CBD en les jettant das les boîtes spéciales installées dans les villes.

Lire aussi : La culture du cannabis en extérieur : conseils et erreurs

En conclusion

Depuis un an, Hong Kong a fermé les portes à la possession du CBD, un ingrédient dérivé du cannabis, en le classifiant comme une drogue, sujette à peine de prison et amendes sur tout le territoire et en forçant plusieurs commerces à fermer leur activité.

Toutefois, en France à l’heure actuelle les produits à base de CBD tels que la fleur CBD de JustBob sont légaux à condition que leur teneur en THC ne dépasse pas 0,2%.