Le cannabis albinos existe-t-il vraiment ou n’est-ce qu’un mythe?

Le cannabis albinos existe-t-il ou est-ce une légende ?

De nombreux amateurs de cannabis se demandent si une variante albinos existe vraiment

Cependant, si vous avez fait un tour sur le web, vous aurez remarqué qu’il existe une certaine confusion quant à son existence, n’est-ce pas?

Ainsi, afin de faire la lumière sur cette question, nous allons voir dans cet article si le cannabis albinos existe vraiment et en quoi il diffère du cannabis légal ordinaire.

Le cannabis albinos: entre réalité et fantasme

Légende albinos du cannabis de New York

Du cannabis albinos poussant dans les égouts de New York: vérité ou légende urbaine?

La question seule sonne comme un piège, n’est-ce pas?

C’est l’histoire typique racontée à quelqu’un par l’ami d’un cousin éloigné dans une ville reculée d’un État nord-américain non spécifié. C’est une de ces histoires dont l’origine serait très difficile à découvrir, car il faudrait tirer le fil sur des centaines de milliers de kilomètres et pour rien.

Mais, si vous voulez connaître cette légende, je vais vous permettre de le faire maintenant.

Apparemment, il existe une variété très spéciale de marijuana, appelée New York White, qui pousse sous la peau de la Grosse Pomme.

Un peu bizarre, n’est-ce pas? C’est la partie du mythe.

Il est évident qu’aucune plante de marijuana ne peut être cultivée à l’abri du soleil, sous terre, dans un égout, sans lumière…

Oublions donc ce genre de légendes urbaines qui tombent sous leur propre poids: le plant de marijuana a besoin d’une source de lumière pour son développement, qu’elle soit naturelle ou artificielle. Pas de culture souterraine.

Alors, la marijuana blanche existe-t-elle?

Oui.

Voyons pourquoi.

Lire aussi: Voici les propriétés du bisabolol, un terpène contenu dans le cannabis (et plus)

Alors, comment expliquer le cannabis albinos? La réponse est plus simple que vous ne le pensez

Lorsque des images de bourgeons de marijuana d’un blanc laiteux ont commencé à circuler sur Internet, la première réaction a été de penser à un canular.

Et, ce n’est pas étonnant.

Si l’on prend comme référence des histoires absurdes comme celles de la marijuana des égouts, les cultivateurs sont de plus en plus sceptiques face à ce qui se dit.

Photoshopées, effets d’optique, recherche d’attention… Bien sûr, il y a toujours des raisons pour lesquelles ce genre de nouvelles peut être un peu suspect. Cependant, quand ce sont des experts en botanique qui donnent leur avis sur la question, il ne reste plus grand-chose à réfuter.

Les experts ont confirmé que, oui, ce genre de phénomènes se produit, mais qu’il n’est pas strictement lié à la privation de lumière et qu’il existe d’autres raisons.

Voyons donc pourquoi.

Cannabis albinos et cannabis décoloré : les différences

Différence entre les plants de marijuana albinos et décolorés

Comme vous pouvez l’imaginer, un plant de cannabis albinos ou blanc n’est pas la même chose qu’un plant décoloré.

Quelle est la différence?

Eh bien, c’est très simple. Un plant de marijuana décoloré, comme son nom l’indique, est une plante qui a perdu sa couleur parce qu’elle a été trop proche de l’ampoule ou exposée à trop de lumière.

Dans ce cas, le cultivateur de cannabis est responsable de la pâleur de la plante, qui a perdu ses photopigments chlorophylliens et pire encore, sa qualité.

Comme plante décorative, elle a un effet de couleur très frappant, mais lorsqu’il s’agit de la fumer pour un usage personnel (dans les pays où elle est autorisée), elle aura perdu beaucoup de sa valeur.

Alors qu’est-ce qui la distingue d’une plante albinos?

Le secret d’une plante albinos ne réside pas dans le manque de compétence du cultivateur, mais se cache dans la génétique de la plante.

Laissez-moi vous expliquer.

Loin d’être des plantes décolorées par un excès de lumière, il s’agit d’un phénomène naturel déroutant appelé panachure. La panachure est une anomalie génétique rare, mais absolument réelle. Donc non, il ne s’agit pas d’un tour d’optique ou d’une tromperie pour faire croire ce qui n’est pas, ni d’un conte de fées sur une mystérieuse variété de cannabis poussant dans les égouts de New York.

Il existe des gènes qui contrôlent la production de chlorophylle dans le cannabis et, comme vous le savez peut-être déjà, ce sont ces pigments qui sont responsables, entre autres, de la coloration verte des plantes.

La panachure est une mutation qui perturbe la présence de chlorophylle dans la plante, ce qui donne lieu à des caractères albinos distincts qui peuvent se manifester de deux manières essentiellement.

  1. dans une seule zone de la plante (par exemple, uniquement dans les bourgeons);
  2. dans plusieurs zones de la plante entrecoupées de zones pigmentées (comme si les motifs vert et albinos étaient entremêlés).

Il existe un cas extrême où l’origine de la couleur blanche de la plante serait dans le gène dit double albinos.

Mais, dans ce cas, toute la plante de marijuana serait blanche et ne pourrait pas faire de photosynthèse (et rappelons que c’est la chlorophylle qui lui permet de synthétiser la lumière) et mourrait en très peu de temps.

Donc, en conclusion, il serait très difficile de trouver une plante ayant ces caractéristiques et, surtout, capable de se développer.

Lire aussi: Le cannabis contre la douleur: quelle est la vérité sur les propriétés analgésiques de cette plante?

Conclusions

Dans cet article, nous avons vu la véritable histoire du cannabis albinos.

En laissant de côté pour un instant la légende des égouts de New York, nous avons vu comment distinguer le cannabis blanchi du cannabis albinos.

Si le premier est dû à une exposition excessive à la lumière qui nuit à la qualité du produit final, le second est blanc en raison d’un problème génétique.

Ne manquez pas toutes les mises à jour sur notre site web Justbob et découvrez toutes les dernières nouvelles de la boutique CBD de la plus haute qualité: huile CBD, hash CBD et fleurs CBD!

Nous vous attendons chez Justbob.fr! À bientôt!