Comment commencer la culture d’une plante de cannabis?

Les principales étapes du traitement d'un plant de marijuana

Changé le: 26/12/2023

QUELS SONT LES FACTEURS IMPORTANTS DANS LA CULTURE DE CANNABIS?

La culture de cannabis, aussi connu comme la weed, désigne un défi n’importe quelle soit son but, auto-production ou professionnalité dans ce secteur. Quoi qu’il en soit, tout d’abord on commence par une graine de cannabis.

À noter: Le présent article est publié à titre informatif uniquement. Avant de commencer la culture de cannabis ou cannabis CBD (sous-espèce du genre voire le Cannabis Sativa L, l’une des plantes médicinales avec de nombreuses vertus), il est important de vérifier la législation du pays de la culture.

Actuellement, il existe des pays où la culture de cannabis est légale à condition qu’elle soit destinée à des fins médicales, comme dans l’Illinois (États-Unis) ou en France en raison de son taux de THC, un ingrédient psychoactif dans les parties florales de la plante. Cela dit, les produits dérivés du cannabis comme le haschisch avec un taux supérieur à celui-ci est considéré comme une drogue.

Ensemencement de la marijuana

Culture du cannabis en intérieur ou en extérieur?

Tout d’abord, il faut choisir un endroit où commencer la culture. Cette décision est très cruciale puisqu’elle détermine le choix de la variété. Dans cette phase, il est important de penser au climat et espace disponible, à l’accés au soleil, à l’eau, les heures de lumière. Lors de la culture en intérieur des plants de cannabis, elle dure toute l’année, raison pour laquelle plusieurs cultivateurs choisissent cette manière de culture. En outre, la culture en extérieur représente une solution parfaite pour un climat chaud qui garantit un minimum d’8 heures de soleil.

La culture en intérieur, toutefois ne dépend pas du climat par rapport à celle en extérieur. Cette dernière, lors d’un climat du sud dure plus temps que celle d’un climat du nord.

Il est donc crucial que pour les cultivateurs débutants, la culture en intérieur est plus facile. Celle en extérieur, toutefois désigne un défi en raison de plusieurs facteurs, comme germination des graines trop tard ou trop tôt, ce qui déterminera la qualité de la récolte ou les heures de lumière qui sont plus facile à contrôler dans la culture en intérieur.

Rapport culture-lumière

Il faut souligner que les plantes de chanvre nécessitent d’un accès à la lumière n’importe la manière de culture.

Lumière du soleil

Il est important que les cultivateurs d’une culture en extérieur doivent semer les graines au bon moment. Avant de le faire, il est nécessaire d’étudier les conditions météorologiques dans la région de la culture. En plus, il faut décider d’utiliser premièrement un pot ou de semer directement dans le sol. Les plants de cannabis nécessitent d’une forte lumière du soleil, raison pour laquelle si la graine sème dans un récipient, il est toujours possible de le déplacer dans un coin avec une quantité du soleil majeure.

Lumière des lampes

Il est également possible d’utiliser les lampes. Cette activité nécessite toutefois une prise et les lampes. Il est conseillé de se procurer les lampes HID en raison de leur prix et efficacité.

Afin de cultiver du cannabis en intérieur ou en serre, il est également possible d’utiliser les lampes LED qui malgré leur bon fonctionnement, sont couteux.

Lire aussi : Barrettes de haschisch : caractéristiques et composition

Milieu de culture

Il existe de nombreuses possibilités de faire pousser une plante de cannabis. Parmi les meilleurs substrats, il est possible de le faire en terre, avec l’aide de la fibre de coco ou avec des substrats adaptés à la culture hydroponique.

Ceux qui commence leur première culture optent pour la terre puisqu’elle est un substrat qui facilite la culture en raison de ses propriétés.

Température

Le cannabis est une plante très résistante au froid et à la chaleur mais il n’est pas possible de la faire pousser n’importe où. La température optimale pour la culture est de 27 °C. Toutefois il est plus facile de contrôler la température lors de la culture en intérieur.

Nutriments

Les plants de cannabis nécessitent également d’aliments comme un bon terreau avec un bon niveau de pH, riche en compost, vitamines et minéraux afin de garantir la nourriture pendant tout le cycle de vie de la plante.

Les cultivateurs des plants de cannabis en terre doivent contrôler le niveau de pH dont la valeur parfaite est de 6,0-6,5. Ceux qui choisissent la culture avec l’aide de la fibre de coco, doivent attendre le niveau de pH de 5,5-6,0.

Humidité

La plante de cannabis en extérieur ne nécessite aucun réglementation d’humidité en raison du climat qui en est responsable. Le contrôle de l’humidité lors de la culture en intérieur est très important, de la graine à la fleur ou à la fleur CBD dans le cas du cannabis sativa.

Les feuilles de la plante de cannabis en fait sont responsable d’aspiration de l’humidité atmosphérique dans le cadre de leurs fonctions au quotidien. Cette action est très fondamentale car elle permet d’avoir un environnement sain pour la croissance de la plante de cannabis.

Eau

L’eau est un élément important dans le cycle de vie de tous les êtres vivants mais aussi dans celui de la plante de cannabis. Lors de la culture dans une région avec des pluies régulières, les plants de cannabis recevaient toute l’eau de manière directe. Les grands plants de la weed sont connus pour être assoiffés. Il est donc crucial d’arroser les plants entre chaque pluie.

Cultiver du cannabis en intérieur toutefois signifie que l’eau devient un élément crucial dans le fournissement des nutriments. Il est donc important que l’eau ait un bon niveau pH.

Irrigation des plantes de marijuana

Graines de cannabis: choisir une bonne espèce

Le genre de ce produit déterminera toute la culture du cannabis quelle que soit en intérieur ou en extérieur, raison c’est l’une des étapes plus importantes dans le phénomène de la culture du cannabis.

Parmi les variétés de graines, il existe des graines à auto-floraison, féminisées ou à floraison rapide. Toutefois, il est aussi important de penser à la plante de cannabis ou cannabis sativa. En général il y en a trois types, sativa, indica et ruderalis.

Germination des graines

Parmi de nombreuses méthodes de la germination des graines de cannabis ou du cannabis CBD on trouve la germination directe dans le milieu de culture, sur une serviette, dans l’eau et bien encore.

Germination dans le milieu de culture

Certains cultivateurs choissisent de faire germer les graines directement dans le milieu de culture afin d’éviter la transplantation. Toutefois, il faut lancer la germination dans un pot et ensuite de trafsférer les graines dans un pot plus grande ou directement dans le jardin.

Germination sur une serviette en papier

Cette solution de faire germer les graines de marijuana consiste en placer les graines sur une serviette en papier humide et ensuite de les laisser dans un endroit chaud sans accés à la lumière.

Germination dans l’eau

Il est également possible de faire germer les graines de cannabis en les trempant dans l’eau enrichie en enzymes jusqu’à voir les racines émerger. Tout de suite, il faut placer les graines dans le milieu de culture.

Germination avec l’aide des blocs de laine de roche et cubes

Cette méthode est parfaite pour les cultivateurs qui veulent faire germer une grande quantité de graines dans un petit espace. Une fois les têtes pousses établies, il est possible de les transférer dans leur espace de la culture final sans endommager les racines de la plante.

Lire aussi : Extraction de cannabinoïdes : quelle est la meilleure méthode d’extraction du CBD ?

Phase de croissance végétative

Lorsque les têtes poussent émergent à la surface du milieu de culture, elles nécessitent de lumière. Il est donc important de les rempoter directement dans le récipient final comme la terre dès que la tête pousse mesure 2-3 cms.

Cannabis à photopériode

Les variétés de plante de cannabis à photopériode peuvent rester indéfiniment en croissance végétative avec un cycle lumineux de 18 heures de lumière et de 6 heures d’obscurité, même si une durée de 4-8 semaines est courante.

Les cultivateurs en extérieur doivent commencer leur culture durant le printemps/l’été en raison des journées plus longues.

Cannabis à auto-floraison

La phase de croissance des variétés de cannabis à auto-floraison dure 3-6 semaines et se mettront à fleurir sans qu’elles nécessitent beaucoup de lumière.

Floraison

Cette étape varie en fonction des variétés et culture de la plante. Les variétés de cannabis à photopériode passent en phase de floraison en intérieur le rapport entre le cycle lumière-obscurité à 12-12. Cette étape prend en moins 8-12 semaines.

Toutefois, lors de la culture en extérieur, le cannabis fleurit naturellement alors que les jours raccourcissent à la fin de l’été/automne.

Enfin, le cannabis à auto-floraison commence la transition sans qu’il considère le cycle lumineux.

Dans cette étape, les besoins en nutriments changent, les plants nécessitent du phosphore et du potassium.

Récolte

Pendant la dernière semaine de la floraison, il est important de rincer le milieu de culture avec de l’eau par exemple.

Il est possible d’individuer le moment de la récolte si sur les têtes il est possible de vérifier la présence des poils. Une fois la plupart de têtes sont devenues de couleurs rouge, orange, rose ou marron, les fleurs de cannabis sont mûres.

Afin de récolter un plant, il est possible de le faire petit à petit en suivant branche par branche, ou couper les plants plus petits en entier à partir de la base de leur tige principale. L’objectif est de retirer autant de feuilles des fleurs que possible. Les petites feuilles riches en résine peuvent être de suite utilisée pour faire du hasch plus tard.

Séchage du cannabis

Une fois les têtes fraîchement récoltées et manucurées, il faut les sécher dans un endroit sans accés à la lumière pendant 10-14 jours. Une fois cette herbe sèche, il est possible de l’utiliser!

En conclusion

Le processus de culture de cannabis n’est pas très compliqué mais il faut faire attention à plusieurs facteurs qui enfin déterminent les résultats.

Toutefois, l’attention aux détails, prudence étape par étape et bonne préparation sont cruciales dans la production de la weed ou de ses dérivés et garantiront la meilleure qualité des produits au cannabis.