THC et cerveau : effets et dommages à court et long terme

THC et cerveau : effets.

Quels sont les dommages au cerveau et les effets possibles de l’apport chronique de THC ?

Comme vous le savez bien, la marijuana est un produit naturel qui, s’il est pris par l’homme mais aussi par les animaux, donne des effets psychotropes plus ou moins intenses. La substance qui agit sur le plan psychique est le THC, acronyme de tétrahydrocannabinol, une substance qui interagit avec les récepteurs CB1 et CB2 de notre cerveau.

Il existe des centaines d’autres cannabinoïdes en plus du THC, y compris le CBD (qui est devenu célèbre avec son avènement), mais il semble que le tétrahydrocannabinol soit responsable de l’altération de la psyché humaine.

En parlant de THC et du cerveau, que peut faire ce cannabinoïde à court et à long terme ? Quels sont les effets de son utilisation, occasionnellement ou fréquemment ?

Voyons-le ensemble au cours de cette étude.

THC : effets à court terme

Contrairement au canabis légal, qui agit uniquement sur le plan physique, la marijuana riche en THC a des effets à court et à long terme sur le cerveau.

Simplement expliqué, lorsqu’une personne consomme du cannabis sous forme de fumée, de nourriture ou de boisson, le THC passe des poumons ou du système digestif dans la circulation sanguine et agit sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde du cerveau humain.

THC et cerveau : les dégâts de l'abus de cannabis.

L’interaction entre les récepteurs cannabinoïdes et le THC active les zones du cerveau qui contiennent le plus grand nombre de récepteurs, provoquant des effets très particuliers.

Les effets à court terme de la consommation de cannabis sont les suivants :

  • altération des 5 sens ;
  • hilarité ;
  • sautes d’humeur ;
  • ralentissement des mouvements et des réflexes ;
  • difficulté à penser ou, au contraire, flux de pensées rapide ;
  • concentration plus élevée ;
  • altération de la mémoire ;
  • créativité accrue ;
  • hallucinations et délires (si pris en grande quantité) ;
  • anxiété ;
  • dépression et apathie ;
  • troubles cognitifs ;
  • psychose (si pris en grande quantité et/ou pendant une longue période) ;
  • faim incontrôlable, ou les soi-disant «fringales».

Ceux qui consomment du cannabis ne ressentent pas ces sensations en une seule prise (et peuvent même n’en ressentir que quelques-unes dans toute leur vie), car les effets de cette substance dépendent de l’état psychique de l’utilisateur, de la quantité de marijuana consommée, de la concentration de THC et de nombreux autres facteurs.

L’utilisation de la marijuana entraîne également des effets à long terme, en particulier dans le cas des jeunes utilisateurs chroniques.

Lire aussi : Comment le haschich CBD est-il fabriqué et quelles différences avec le haschich THC

Les effets à long terme du THC sur le cerveau

De nombreuses études sur les utilisateurs réguliers de cannabis montrent un déclin neuropsychologique de l’enfance à la quarantaine (étude menée par des chercheurs de l’Université Duke aux États-Unis et de l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande).

Une revue menée par des chercheurs de nombreux instituts et universités (y compris le National Institute on Drug Abuse of Maryland et l’Université de Californie) affirme que le THC affecte fortement le développement du cerveau humain.

Toutes les études menées à cet égard ont déclaré que l’utilisation prolongée du THC, en particulier à l’adolescence, peut altérer la pensée, la mémoire, les capacités d’apprentissage et, en général, altérer les capacités cognitives.

Des études encore en cours vérifient la durée des effets à long terme de la beuh, se demandant également si ces altérations pourraient être permanentes.

Des chercheurs de l’Université Duke et de l’Université d’Otago ont montré que ceux qui commencent à fumer de la marijuana de manière chronique à l’adolescence et qui continuent à avoir des problèmes de dépendance à la marijuana ont un QI inférieur à la moyenne. Les personnes qui ont arrêté de consommer du cannabis à l’âge adulte n’ont pas complètement récupéré leurs facultés mentales.

La même étude indique cependant que les personnes qui ont commencé à fumer du cannabis à l’âge adulte n’ont pas montré de baisse importante du QI.

Il apparaît également que l’abus de cannabis peut déclencher l’apparition de la schizophrénie chez les personnes prédisposées.

THC et cerveau

Cannabis et schizophrénie : qu’en savons-nous ?

La prévalence des patients schizophrènes (par rapport aux personnes non schizophrènes) parmi les consommateurs chroniques de marijuana a suscité un intérêt scientifique sur le rôle que le THC peut jouer dans l’apparition de ce trouble psychotique.

Est-ce que ce sont les patients schizophrènes qui ont tendance à consommer du cannabis pour éloigner les symptômes ou, à l’inverse, est-ce le THC qui déclenche ce trouble chez les individus prédisposés ?

De nombreuses études ont tenté de répondre à cette question. Les résultats sont les suivants : il existe une relation très étroite entre le cannabis et la psychose/schizophrénie. Les preuves recueillies au cours de nombreuses années de recherche suggèrent que le THC contenu dans le cannabis conduit à des diagnostics plus précoces de psychose/schizophrénie chez les personnes génétiquement prédisposées ou à risque. Par conséquent, le THC semble avoir un petit effet déclencheur concernant la schizophrénie.

Lisez aussi : Fleurs de CBD : tout ce que vous devez savoir sur les fleurs de chanvre légales sans THC

Ce n’est pas tout : le tétrahydrocannabinol aggrave également les symptômes de la schizophrénie et de la psychose, et provoque des rechutes, des hospitalisations et le refus des traitements médicamenteuxDes études de neuro-imagerie montrent également l’effet néfaste du cannabis sur la morphologie du cerveau, en particulier sur le cerveau des adolescents.

Mais il y a de très bonnes nouvelles : des recherches récentes sur l’utilisation thérapeutique du cannabis CBD montrent que ce cannabinoïde a des effets positifs sur le soulagement des symptômes de la schizophrénie (ainsi que son effet contrasté sur le THC).

Les produits CBD (tels que l’herbe CBD, l’huile de CBD et le haschich CBD) deviennent de plus en plus populaires sur le marché, précisément en raison des avantages du cannabidiol.

Vous souhaitez les acheter et les recevoir directement chez vous ? Visitez JustBob, notre boutique CBD en ligne.

Nous vous attendons.