DÉPENDANCE CBD : EST-CE QUE LE CANNABIDIOL CRÉE UN RISQUE DE DÉPENDANCE ?

Dépendance CBD : est-ce que le cannabidiol crée un risque de dépendance ?

Changé le: 23/05/2024

QUELS SONT LES RISQUES SUR LE CORPS HUMAIN DE LA CONSOMMATION DE CBD ET PEUT-ELLE CRÉER L’ADDICTION AU CANNABIS ?

La plante de chanvre est très souvent sujette à imaginations et représentations liées à la drogue. Chez la plupart de gens, le mot cannabis peut faire peur, étant lié, car il est associé au risque de dépendance, à la toxicomanie et ensuite à l’exclusion sociale.

Toutefois, il y a toujours plus personnes qui veulent savoir si la consommation de CBD sous forme des huiles, fleurs telles que la fleur CBD, peut-elle provoquer l’addiction au cannabis. Cette question apparait plus fréquemment parmi de nombreux usagers de ce stupéfiant qu’ils soient nouveaux à la consommation de CBD ou pas.

Afin de dissiper vos doutes, il est important d’analyser la dépendance selon différents aspects : celui physique et celui psychique.

Selon l’Organisation Monidal de la Santé (appelée aussi OMS) le syndrome d’addiction se traduit par un ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques dans lesquels l’utilisation d’une substance psychoactive spécifique ou d’une catégorie de substances entraine un désinvestissement progressif des autres activités […] La notion de dépendance psychologique ou psychique fait référence à la consommation incontrôlée d’alcool ou de substances psychoactives, tandis que la dépendance physiologique ou physique concerne la tolérance et les symptômes de sevrage.

dépendance au roseau comment s'en sortir

 

Addiction au plante de cannabis : définition

En partant tout d’abord, il faut souligner qu’il y a deux types d’addiction : celle au CBD et celle au CBD, c’est-à-dire le cannabidiol.

Dans la chanvre (cannabis sativa) il y a de nombreuses molécules y compris : les cannabinoïdes (tels que le cannabidiol, le tétrahydrocannabinol, le cannabigérol), les terpènes ou flavonoïdes.

Le cannabis CBD et ses dérivés tels que hash CBD, par exemple, a une très faible teneur en THC (par la loi moins de 0,2% en France). Les variétés classiques de cannabis, cependant, peuvent également atteindre des valeurs très élevées, telles que Cookies Gelato, qui a jusqu’à 28% de THC.

Lire aussi : Le nutriments et leurs carence : cannabis et ses problèmes de la culture

CBD

Le cannabidiol (CBD) est une substance qu’on ne trouve pas seulement dans le cannabis. Grace à ses bienfaits pour la santé, il est possible de la trouver dans les infusions, car le CBD peut aider à apaiser les symptômes de l’anxiété, la dépression et troubles du sommeil.

Il a aussi un impact positif sur des traitements des douleurs, des maladies ou des crises sous forme de cannabis thérapeutique. Il faut toutefois souligner que le CBD n’est pas un médicament et son usage est permis seulement si prescrit par un médecin ou un professionnel de santé qualifié.

En plus, il est toujours plus fréquent de trouver des produits cosmétiques à base de CBD tels que des crèmes qui sont aussi utilisés dans les activités de nettoyage de la peau, traitements anti-rides et généralement pour le bien-être du corps humain.

Le CBD ne rend pas dépendant et son utilisation ne provoque pas des effets indésirables très graves. Toutefois, avant de l’utiliser, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé et les doses et les modes d’administration doivent être surveillés, car cette substance interagit avec des récepteurs du système nerveux central.

CBD vs THC

THC

Au contraire de cette substance, le THC présente un risque à la santé, car il est responsable pour des effets psychotropes mais pas uniquement. En effet, ce composé agit sur le circuit de la récompense du cerveau et de la motivation, directement associé à la dépendance, raison pour laquelle cette substance est illégale dans de nombreux pays tels que la France. Son potentiel addictogène a été confirmé par une recherche menée en Irlande en 2011, en soulignant que la consommation des substances addictives tels que du tabac et de l’alcool avait provoqué la dépendance dans respectivement 67,5% et 22,7% chez les personnes testées.

Les notions de dépendance sont aussi sujettes à mode de consommation. En France, la plupart de gens choisissent la combustion. En tenant compte que le tabac, l’une des substances addictives, il n’est pas surprenant que la majorité développe la dépendance au cannabis.

Dépendance CBD : symptômes courants

Comme mentionné précédemment, contrairement au cannabis légal (et contrairement aussi aux dérivés du CBD légal, parmi lesquels l’huile de CDB), la marijuana classique, qui est consommée en permanence, peut conduire à la dépendance à la marijuana. Le sujet devra donc de plus en plus prendre le THC à la fois physiologiquement et psychologiquement.

Lorsqu’une personne toxicomane est privée, volontairement ou involontairement, de l’apport en THC, elle aura tendance à tomber dans le sevrage. Les symptômes qui caractérisent cet état psycho-physique sont les suivants :

  • anxiété ;

  • insomnie ;

  • irritabilité ;

  • dépression ;

  • agitation ;

  • réduction de l’appétit ;

  • symptômes gastro-intestinaux ;

Ces symptômes se développent dans les quelques jours après avoir cesser de consommer de la marijuana classique et peuvent durer des semaines. Les sautes d’humeur sont très fréquentes à ce stade et conduisent souvent les gens à l’irritabilité non-motivée. 

cannabis CBD ne crée pas de dépendance

THC ou CBD : choisir la meilleure approche cannabis selon vos besoins et préférences

La substitution du tétrahydrocannabinol (THC) par le cannabidiol (CBD) est une option que certaines personnes envisagent pour diverses raisons. Voici quelques points à considérer :

  1. effets psychotropes : Le THC est responsable des effets psychotropes ou euphoriques associés au cannabis, tandis que le CBD n’a pas ces effets. Si une personne cherche à éviter les effets psychoactifs du THC, le CBD peut être une alternative ;

  2. usage médical : Le CBD est étudié pour ses propriétés médicinales potentielles, notamment dans le soulagement de la douleur, l’anxiété, les troubles du sommeil, et d’autres affections. Cependant, il est essentiel de noter que les effets du CBD varient d’une personne à l’autre, et ses avantages ne sont pas universels ;

  3. législation : La réglementation sur le THC et le CBD varie selon les pays. Dans de nombreux endroits, le CBD est légal ou soumis à des réglementations moins strictes que le THC. Les utilisateurs peuvent préférer le CBD pour rester en conformité avec la loi ;

  4. effets synergiques : Certains experts suggèrent que les cannabinoïdes, y compris le THC et le CBD, peuvent interagir de manière synergique, ce qui signifie que leurs effets combinés peuvent être plus bénéfiques que lorsqu’ils sont pris individuellement. Toutefois, cela dépend de la situation médicale spécifique et des préférences personnelles ;

  5. test de dépistage de drogue : Le CBD seul ne devrait généralement pas déclencher un test de dépistage de drogue pour le THC. Cependant, assurez-vous de vérifier les produits pour vous assurer qu’ils ne contiennent pas de traces de THC, car certaines formulations peuvent en contenir de petites quantités.

Il est crucial de noter que les effets individuels peuvent varier, et tout changement dans l’utilisation de substances liées au cannabis devrait être discuté avec un professionnel de la santé, en particulier si cela est lié à des problèmes de santé spécifiques ou à des préoccupations médicales.

Lire aussi : Plantes ressemblantes au cannabis : les sosies de marijuana les plus courants

En conclusion

Le chanvre, malgré les années qui passent, est toujours considéré comme une image de stupéfiante, car tous les cannabinoïdes y présents, ne sont pas psychoactifs.

Dans cet article nous avons parlé du CBD, une substance présente dans la plante de cannabis. Son utilisation est connue dans de nombreuses matières telles que le domaine du bien-être et se la santé publique, ce qui fait différence avec d’autres molécules telles que le THC, dont taux ne dépasse pas 0,2% dans des produits au CBD en France.

Donc, il faut souligner que le CBD ne rend pas dépendent si consommé sans THC et dans un mode divers à celui de combustion qui est liée au tabac. Au contraire du THC, il est très utile dans les produits cosmétiques et dans les traitements contre anti-addiction.

Rappelez-vous que l’usage persistant de quelconque substance psychoactive n’est pas la meilleure pratique pour votre cerveau.

Si vous voulez découvrir tout le monde du cannabis, nous vous invitons à lire les articles de Justbob!

Vous y trouverez beaucoup d’informations qui regardent le cannabis CBD !

À bientôt !