Décarboxylation du cannabis pour améliorer le produit: voici comment cela fonctionne

L'importance de la décarboxylation du cannabis

En quoi consiste la décarboxylation et pourquoi ce processus est si important

La décarboxylation du cannabis, à en juger par son nom, semble être une opération complexe et peu familière, mais elle ne l’est pas vraiment.

Quiconque a déjà eu affaire à la marijuana l’a presque certainement fait, sans même savoir que cela s’appelait ainsi.

Que signifie donc la décarboxylation? Pourquoi est-ce important?

Dans cet article, je vais vous expliquer ce que c’est et pourquoi il est essentiel de le faire.

Que signifie la décarboxylation de l'herbe ?

Que signifie la décarboxylation?

En résumé, la décarboxylation du cannabis consiste à le soumettre à des températures élevées pendant une période spécifique. Mais dans quel but?

Par ce processus, les cannabinoïdes contenus dans la marijuana sous forme acide, comme le THCA et le CBDA, sont transformés en THC et CBD bien connus. Au cours de cette transformation, leurs aspects psychotropes et thérapeutiques sont activés.

Afin de réaliser ce mécanisme, sans risquer de compromettre les propriétés des bourgeons, il est indispensable que la température ne dépasse pas 110° et que l’exposition à la chaleur ne dépasse pas trente à quarante minutes.

Il est, en effet, indispensable de prêter attention à ces aspects si vous ne voulez pas courir le risque d’abîmer irrémédiablement vos inflorescences et de devoir les jeter. Ainsi, vous activerez leurs principes actifs sans endommager les terpènes, responsables de l’arôme caractéristique de la marijuana.

Vous ne le savez peut-être pas, mais les terpènes et les cannabinoïdes commencent à se détériorer à des températures de 150° C et plus.

Je présenterai ci-dessous les principales techniques pour décarboxyler efficacement. Cependant, je souhaite d’abord expliquer pourquoi et dans quelles circonstances ce processus s’avère être une étape préventive essentielle.

Lire aussi: Fumer du cannabis fait-il maigrir? Tout ce que vous devez savoir sur le cannabis et le métabolisme

La décarboxylation du cannabis: pourquoi est-elle essentielle?

Si vous êtes un amateur de marijuana depuis un certain temps, vous savez probablement déjà que la décarboxylation n’est pas toujours nécessaire. En fait, lorsque le cannabis est fumé ou vaporisé, ce mécanisme est activé pendant la combustion.

Dans quels cas, donc, est-il important d’agir préventivement, afin de ne pas gaspiller le potentiel des bourgeons?

Dans les pays où la loi l’autorise, il arrive souvent que la marijuana soit utilisée pour préparer divers “edibles” qui ne pourront avoir aucun effet s’ils n’ont pas été produits à partir de cannabis décarboxylé. C’est, en effet, le seul moyen d’être sûr de pouvoir profiter des effets bénéfiques et récréatifs des fameux muffins ou brownies pour les “stoners”.

Produits comestibles contenant du cannabis décarboxylé

Mais, comment fait-on pour décarboxyler la marijuana et activer ainsi ses propriétés?

Examinons les principaux moyens de le faire correctement.

Quelles sont les principales méthodes pour réussir la décarboxylation du cannabis?

Tout d’abord, les parties de la marijuana que vous devrez utiliser pour ce processus sont — devinez quoi? – les inflorescences. Une fois que vous en avez récupéré suffisamment, vous pouvez commencer.

Il existe plusieurs méthodes parmi lesquelles vous pouvez choisir, et je vais vous parler des plus populaires ci-dessous.

La méthode la plus populaire, sans doute en raison de son caractère pratique, est la cuisson au four. Ceux qui préparent des edibles infusés à la marijuana ont souvent recours à cette technique, en suivant les étapes ci-dessous:

  • Hacher les sommets, pour obtenir une poudre homogène;
  • Recouvrez une plaque à pâtisserie d’une feuille de papier sulfurisé;
  • placez la poudre sur la plaque de cuisson et répartissez-la aussi uniformément que possible;
  • Préchauffez le four à 110° C;
  • Faites cuire la poudre pendant environ trente minutes, en la remuant à mi-cuisson.

Ceux qui ont l’expérience de cette tâche recommandent de ne pas perdre de vue le cannabis pendant la cuisson et de respecter méticuleusement les indications concernant la température et le temps de cuisson. Il semble, en effet, qu’il soit très facile de gâcher du cannabis et de devoir ensuite le jeter. Et, personne ne souhaiterait jamais utiliser le four à cette fin!

Cette méthode, comme je l’ai dit, est la plus utilisée, mais elle n’est certainement pas la seule.

En effet, les décarboxylateurs experts mettent également en avant la méthode sous vide, qui semble être celle qui garantit le moins de risque de surcuisson.

Voyons pourquoi.

Cette méthode consiste, sur le plan pratique, en une sorte de cuisson au bain-marie, grâce à l’utilisation d’un sac spécial également utilisé avec succès pour la cuisson sous-vide.

L’absence de risque de brûlure consiste précisément dans l’incapacité de l’eau à dépasser une température de 100°.

Vous trouverez ci-dessous les différentes étapes de cette technique:

  • Broyez les sommets et scellez la poudre obtenue dans un sac spécial;
  • remplissez une casserole d’eau et portez-la à ébullition;
  • une fois que l’eau arrive à ébullition, baissez la flamme;
  • Plongez le sac dans l’eau chaude et laissez-le bouillir pendant environ une heure.

Cette méthode est sans doute plus longue, mais semble garantir le succès du processus.

Enfin, examinons la méthode de décarboxylation naturelle de la marijuana.

Au fil des jours, le cannabis est capable de mettre le mécanisme en action de manière naturelle et automatique.

Le délai est cependant beaucoup plus long que dans les méthodes décrites ci-dessus. Les inflorescences, en effet, sont parfaitement capables de s’auto-décarboxyler au contact des éléments, mais — comme vous pouvez l’imaginer — les délais sont, non seulement très longs, mais aussi impossibles à prévoir.

Vous savez enfin ce qu’est la décarboxylation et pourquoi il est si important qu’elle ait lieu.

Lire aussi: Huile de CBD: comment savoir quel pourcentage choisir?

En résumé, quel est le but de la décarboxylation du cannabis?

Avant de lire cet article, vous ne saviez peut-être pas que la décarboxylation de la marijuana est un processus essentiel pour développer ses principes actifs.

En effet, pour pouvoir en bénéficier sans combustion, il faut s’y prendre à l’avance. Ne pas le faire avant de l’ajouter comme ingrédient dans les fameux edibles au cannabis, par exemple, reviendrait à obtenir un produit final totalement dépourvu des effets typiques de la marijuana.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le monde du cannabis légal, je vous recommande de jeter un coup d’œil au portail Justbob.fr, leader dans la vente de cannabis CBD de collection.