Comment Marijuana pourrait-elle conquérir le secteur automobile ?

Voici comment la marijuana pourrait entrer dans le monde de l'automobile

La marijuana et l’industrie automobile : les voitures durables du futur deviennent une réalité

Si les plantes de chanvre ont toujours été diabolisées en raison de la présence de THC (substance psychotrope illégale dans de nombreuses régions du monde) ; aujourd’hui, avec la culture de cannabis sans THC à forte teneur en CBD, les choses changent considérablement.

Non seulement le chanvre sativa est exploité à grande échelle pour la production de nombreux produits cosmétiques et pharmaceutiques, mais ses fibres sont également réévaluées.

Le cannabis a toujours été utilisé dans l’industrie textile, mais si nous vous disions qu’il pourrait être utilisé pour fabriquer une voiture ?

Oui, nous parlons de voitures écologiques qui sont bonnes pour l’environnement et pourraient même offrir de meilleures performances.

Tout cela est bien réel et nous expliquons ici pourquoi la marijuana et l’automobile pourraient bientôt devenir une vraie tendance.

Du premier prototype de voiture en chanvre à un avenir automobile de plus en plus écologique

Le fait que les fibres de chanvre soient très résistantes est connu depuis l’Antiquité, ce n’est pas un hasard si même les jeans tant appréciés sont fabriqués à partir des fibres de cette plante.

Récemment, la production de plastique de chanvre a également pris son essor, avec ses caractéristiques uniques en termes de résistance et de légèreté, mais qui aurait pensé que le canabis légal serait également utilisé pour fabriquer la plupart des composants externes d’une voiture ?

Cannabis et automobile : les voitures du futur se mettent au vert.

Déjà en 1941, Henry Ford avait donné forme à la première “voiture chanvre“, une voiture presque entièrement fabriquée avec des matériaux dérivés du chanvre, mais malgré son caractère innovant, ce projet n’a pas décollé.

Les causes sont toujours remontées au fait qu’à l’époque, la marijuana était considérée comme “dangereuse” et sa culture n’était donc pas bien vue. De plus, cela coïncidait aussi avec un véritable boom des produits à base de pétrole, le cannabis représentait donc une entrave aux projets d’une niche de personnes très puissantes.

Apparemment, cependant, ce n’était pas tout !

Selon Nathan Armstrong, un ingénieur automobile canadien bien connu, la raison était également liée à des facteurs de solidité, de rapidité de production et donc de prix.

Pendant de nombreuses années, on a essayé en vain de réaliser un matériau à base de chanvre qui pourrait vraiment concurrencer la fibre de verre du point de vue du prix et des performances. Mais il y avait une pièce manquante qui, finalement, a été identifiée et qui va probablement changer l’avenir des voitures.

Peut-être des voitures qui fonctionnent à l’éthanol de chanvre au lieu de l’essence.

Voyons maintenant en quoi consiste cette “pièce manquante”.

Lire aussi : Chanvre et construction verte : voici les nouveautés qui font exploser le potentiel du chanvre dans le secteur du bâtiment

La bonne recette pour intégrer définitivement le chanvre dans le secteur automobile

Malgré les limites constatées dans les matériaux produits à partir de chanvre pour le secteur automobile, certains y ont cru jusqu’au bout et n’ont pas baissé les bras.

C’est ainsi qu’un constructeur automobile de San Diego – Aptera Motors – s’est adressé à Nathan Armstrong pour qu’il se concentre à nouveau sur l’utilisation du chanvre pour fabriquer un véhicule à énergie solaire.

Ce qu’ils ont trouvé est résolument surprenant.

Selon l’ingénieur Armstrong, il existe aujourd’hui un matériau à base de chanvre qui surpasse la fibre de verre et les autres matériaux les plus utilisés dans le secteur automobile en termes de résistance, de prix et de performance.

En bref, une véritable révolution par rapport au passé.

Ce qui a changé, c’est la manière dont la fibre est utilisée.

Alors que dans le passé, les fibres de chanvre étaient utilisées sous forme “libre” ou sous forme de tapis absorbant, la solution a été trouvée dans les fibres tissées.

Qu’est-ce que ça change ?

Dans les tests précédents, les fibres de chanvre finissaient littéralement par aspirer toute la résine du composé, ce qui rendait nécessaire l’utilisation d’une plus grande quantité et la résine est précisément le matériau le plus cher.

Dans le cas où l’on utilisait plutôt le chanvre sous forme de “tapis”, les pièces obtenues étaient irrégulières et pleines de protubérances.

Avec le chanvre tressé, tous les problèmes énumérés ci-dessus ont été résolus.

Le fait que les fibres soient tissées très serrées permet d’éliminer les problèmes d’absorption, de plus le matériau obtenu est lisse et particulièrement résistant, plus que la fibre de verre.

La marijuana et l'automobile sont des réalités

Pourquoi le cannabis et l’automobile ont-elles un avenir ?

Le fait que nous soyons parvenus à fabriquer un matériau à base de fibres de chanvre qui soit plus solide et plus performant que les matériaux habituellement utilisés pour la fabrication des voitures est une excellente nouvelle pour l’environnement.

Mais plus précisément, qu’est-ce qui fait de la beuh CBD la plante idéale pour le secteur automobile ?

Les raisons sont nombreuses, mais peuvent être résumées comme suit :

  • Rendement ;
  • Résistance ;
  • Possibilité d’obtenir des prix beaucoup plus bas.

Commençons par le premier point.

En cultivant une acre de cannabis CBD, nous pouvons obtenir une quantité de biomasse beaucoup plus importante que celle obtenue en cultivant d’autres fibres (on peut atteindre 30 000 livres par acre).

Le chanvre permet en outre d’obtenir une fibre beaucoup plus solide et dure que les autres plantes, surtout s’il est cultivé dans des régions froides et venteuses comme le Canada (pays d’Armstrong).

Quant au prix du matériau, il est encore élevé aujourd’hui parce qu’il est traité de la manière suivante : le chanvre est expédié du Canada vers l’Europe (où se trouve une entreprise qui fabrique ce chanvre tissé particulier), puis les fibres tissées sont renvoyées d’Europe.

L’objectif du constructeur automobile basé à San Diego, en collaboration avec Armstrong, est de pouvoir réaliser l’investissement nécessaire pour pouvoir traiter les fibres directement sur place, ce qui permettra de réduire les prix de moitié, voire d’un quart, par rapport à la fibre de verre.

Cette possibilité semble réalisable d’ici à cinq ans, et si elle l’est, le chanvre prendra certainement le dessus.

Les fibres de chanvre ultrarésistantes et la résine biodégradable représentent l’avenir de l’automobile.

Lire aussi : Le chanvre peut-il être un carburant ? Voici ce qu’il en est

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, le cannabis ne se résume pas à l’huile CBD, au haschisch et aux textiles, mais plus vous étudiez cette plante, plus vous découvrez qu’elle est une excellente ressource pour de nombreux secteurs.

Après cette étude approfondie, nous vous invitons à visiter notre boutique CBD en ligne JustBob, où vous pourrez acheter de nombreux produits de collection.

Le meilleur cannabis CBD et ses dérivés vous attendent dans notre magasin CBD en ligne de marijuana légale.

À bientôt !